• Carl Perkins.

    J'entame aujourd'hui une série d'articles sur les débuts du rock'n roll, je veux parler du milieu des années 50, c'est à dire le moment où le rock devient « blanc » au grand scandale des conservateurs de tout poil.
    Ce n'est même pas de la nostalgie, à l'époque j'avais 5/7 ans et, chez moi, on n'écoutait pas cette « musique de sauvage » et de blousons noirs, même Gilbert Bécaud était trop moderne pour mes parents. Non, c'est plutôt par hommage : sans ces gens-là, rien de ce qui a suivi n'aurait existé.

    Je commence par un artiste fort méconnu de nos jours : Carl Perkins (1932-1998). Pour une bio plus complète voir ici par exemple.
    Méconnu et pourtant c'est lui qui créa et composa : Blue suede shoes ! C'est dire.

    Difficulté de cette série d'articles : les vidéos sont rares et de qualité moyenne. À l'époque même la télé est balbutiante (elle n'existe presque pas en France et prend un léger essor aux US), alors les vidéos...
    Vous remarquerez d'ailleurs que plusieurs des vidéos que je vais vous montrer, dans cette série, sont extraites d'un seul et même concert donné en 1958 au Town Hall de New York City.

    Mais passons aux vidéos  (toutes issues de YouTube) :

    Ici, il manque deux vidéos : non intégrables à nouveau ! (Marre).
    Je vous mets donc les liens pour les voir directement sur YouTube (qui me les brise menu, menu) :  ici et .

     

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Avril 2013 à 08:10

     Ce qui m'a toujours étonné avec les artistes de chez Sun est qu'ils ne portaient pas de cravates, contrairement aux autres artistes du temps.

    2
    Lundi 1er Avril 2013 à 16:25

    Tu as tout à fait raison : le look "rebelle"  ...  pour l'époque : col de chemise ouvert, quel "débraillé" !

    Comme tu le verras dans les prochains articles, la cravate apparaît parfois, mais encore plus souvent le noeud pap' !

     

    3
    MarioB Profil de MarioB
    Mardi 2 Avril 2013 à 07:34

    C'était un peu la règle du monde spectacle. Même quelques années plus tard, les Beatles, Stones, portaient la cravate et le veston.

    4
    Mercredi 3 Avril 2013 à 19:32

    C'est quand j'entends ce genre là que je regrette de ne pas savoir danser! J'aime, je me trémousse sur mon fauteuil.......Et tant pis pour la qualité des videos! J'aime quand ça craquouille alors....

    5
    Jeudi 4 Avril 2013 à 21:23

    J'écouterai plus tard car, tout en préparant ma prochaine page de blog, j'écoute le dernier album de Woodkid... à cause de toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :