• Dessiné sur le sable...

    C'est un extrait de la déclinaison ukrainienne de l'émission "xxx got talent".

    Ça dure 8 min 30 et c'est à regarder en entier.

    (Je le mets dans cette rubrique J'écoute, mais ce n'est pas la musique qui compte.)

     

    Explication :
    Description et narration de l'invasion et de l'occupation de l'Ukraine par l'Allemagne durant la Deuxième Guerre mondiale.

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Février 2014 à 20:19
    pyrausta1

    Je me disais, plus de 8 mns...Mais j'ai demarré la vidéo et me voilà en larmes!! 

    Et la musique, moi, j'aime....Je n'en dirai pas plus, les mots sont trop pauvres, en tout cas les miens.

    2
    BORDS DE MER
    Jeudi 6 Février 2014 à 20:47

    très beau  travail !Comment donner de la sensibilité à du sable ?

    3
    Fayet
    Jeudi 6 Février 2014 à 20:49

    En dehors de la qualité de cette vidéo j'aimerais avoir des précisions sur le procédé graphique.  J'ai du mal à croire que l'artiste ne fait que tracer avec ses doigts et ses mainsdans le sable  car c'est rapide et remarquable!

    4
    Jeudi 6 Février 2014 à 20:54

    @ Fayet

    Je me suis posé la même question et ma réponse est : certaines séquences sont accélérées, mais je n'en suis même pas sûr.
    Et je le suis même de moins en moins à chaque fois que je revois la vidéo.

    Par contre, à part ses mains et un peu d'eau de temps à autres, y'a pas de truc me semble-t-il.
    Enfin si : un énorme travail préparatoire.

     

    @ Pyrausta

    Moi aussi j'ai usé quelques Kleenex.

    Mais bon, tu me connais...

     

    @ Bords de mer

    Ca s'appelle de l'art.

     

    5
    Jeudi 6 Février 2014 à 22:50

    Un complément pour Fayet.

    Tape "dessiné sur le sable" ou "sand art" sur YouTube et tu en découvriras plein d'autres, dont ceci ou encore mieux cela.

    La (les) technique(s) sont toujours les mêmes : on saupoudre puis on sculpte.

     

    Et il faut voir les calligraphies chinoises ou japonaises dans le genre.
    Par exemple ce court extrait du film Hero de Zhang Yimou. (Mais bon regardez le film en entier ce sera encore mieux, mais c'est une autre histoire).

     

     

    6
    Vendredi 7 Février 2014 à 00:13

    Pour les curieux (dans mon genre) ce qu'elle écrit à la fin, c'est (en russe) :

    Ты всегда рядом

    Traduction : "Tu es toujours présente".        (Elle parle de l'Ukraine).

     

    7
    Vendredi 7 Février 2014 à 08:40
    Bizarre...On me demande,"pour ma sécurité",de ne pas ouvrir ton article!!!Est-ce normal?Bon vendredi,Jean-Pierre
    8
    Vendredi 7 Février 2014 à 14:29
    pyrausta1

    J'avais bien vu qu'elle écrivait en russe. Merci de la traduction. Je ne suis pas encore allée voir les liens que tu as conseillé à Bernard mais je ne pense pas du tout à un trucage ou de l'accéléré. C'est d'une dextérité extraordinaire (j'imagine le nombre d'heures de travail pour en arriver là ) tout comme peuvent l'être des gymnastes russes ou chinois. S'il y avait trucage où serait l'interêt?

    Il va vraiment falloir que je t'offre des mouchoirs!

    9
    Lundi 17 Février 2014 à 19:04

    Magistral, et certainement très émouvant pour ceux qui en comprennent le sens, ce qui n'est pas mon cas.

    10
    Mercredi 19 Février 2014 à 11:56

    Magique. Nous avons besoin de tous ces magiciens, les fantaisistes, les chanteurs, les musiciens, les poètes, les artistes de tous poils pinceaux ... tous ceux qui émerveillent nos coeurs et allègent un peu le reste, estompent durant quelque minutes la machinerie idiote et méchante "actuelle" ...

    Je n'ai pas été émue, même si je comprends - le récit est transposable partout. Tu dis que la musique ne compte pas, certes, mais le fond sonore est choisi et c'est au passage d'une chanson apparemment traditionnelle que nombreux se mettent à pleurer dans le public et le jury.

    J'ai surtout été subjuguée  :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Jeudi 20 Février 2014 à 01:50

    @ Lulette 10

    Moi, je n'ai aucune culture ukrainienne, mais je suis en larmes bien avant qu'on nous montre les membres du jury ou les spectateurs dans cet état.
    Même sans la musique : l'image me suffit.

    Bien entendu que j'exagère quand je dis que ce n'est pas la musique qui compte : elle participe.
    Mais, pour moi, elle n'est pas ici l'essentiel :

    Le graphisme est plus fort.

     

    12
    Jeudi 20 Février 2014 à 23:20

    @ Sparfell 9

    Parce que tu ne trouves pas que ce qu’elle raconte est universel ?

    Tu m'étonnes.

     

    13
    Vendredi 21 Février 2014 à 09:10

    J'admire la performance, le graphisme, c'est extrêmement joli, délicat... J'ai une sorte de sourire béat en regardant cette vidéo, mais je ne vois vraiment pas ce qui pourrait me faire pleurer. Et je pense que cette fresque raconte une histoire précise qui fait pleurer le public.

    14
    Vendredi 21 Février 2014 à 11:35

    @ Sparfell 13

    Comme je l'ai écrit à la fin du billet, elle raconte l'invasion et l'occupation de l'Ukraine par les nazis, puis sa libération.

     

    15
    Vendredi 21 Février 2014 à 12:21

    Oui OK, mais c'est trop loin dans le temps et dans l'espace pour que je sois réellement touché. Je comprends la réaction des Ukrainiens, mais je ne suis qu'un spectateur ! Désolé.

    16
    Vendredi 21 Février 2014 à 13:55
    pyrausta1

    Ne pas etre touché par la guerre de 100 ans , on peut comprendre mais 39/45 n'est pas si loin dans le temps....Je n'ai pas connu cette période, Lulette et Leoned n'ont plus mais on a tout de même assez d'humanité pour imaginer la douleur d'un peuple 

    17
    Vendredi 21 Février 2014 à 13:57
    pyrausta1

    je rectifie, Lulette a été subjuguée mais pas émue...Bon...

    18
    Vendredi 21 Février 2014 à 14:07

    Ouh la, comme tu y vas Pyrausta ; je n'ai pas été émue ici, je n'en suis pas pour autant dépourvue d'humanité, et j'ai mon lot de larmes, tues ou exprimées, chaque jour. Ici, c'est peut-être un peu trop "général" pour m'émouvoir, et surtout, c'est "brouillé" par ma fascination éblouie et joyeuse devant la performance elle-même!

    19
    Vendredi 21 Février 2014 à 15:15

    Il m'arrive de pleurer pour des histoires plus éloignées de moi que 39-45, à condition que le récit (livre, film ou autre, peut importe) soit personnalisé, que j'ai de l'empathie pour des personnages que j'ai l'impression de connaître, que je sois impliqué. Et ici ce n'est pas le cas, je reste admiratif et heureux de voir un joli spectacle. Je ne sais pas si vous êtes plus sensibles, plus humains  ou plus imaginatifs que moi, et ça ne me dérange pas, mais je ne vais pas vous dire que j'ai pleuré pour vous faire plaisir.

    20
    Vendredi 21 Février 2014 à 15:19
    pyrausta1

    @Lulette Je ne parlais pas pour toi en fait. C’était vis à vis de Sparfell que je m'exprimais.

    Pour la performance, ce n’était pas la 1ere que je voyais, peut être est ce pour ça que j'ai été moins subjuguée que toi .Mon intérêt se portait sur ce que l'artiste voulait raconter ce qui ,avec le seul dessin, est largement suffisant pour émouvoir mais la musique en plus, surtout un air que je connais très bien ,même si je n'en connais pas les paroles,  a été une source complémentaire d'émotion . 

    Ce qui m'a fait réagir c'est le" trop loin dans le temps et dans l'espace" et surtout le mot "spectateur", terrible quand on pense aux atrocités commises par les nazis.

    21
    Vendredi 21 Février 2014 à 15:43

    Les réalités d'aujourd'hui me font plus de peine ; l'Ukraine, la Syrie, la République Centre-Afrique, la Russie, j'en passe.
    Il m'arrive de me demander si ce n'est pas volontairement que l'on nous ressasse le passé pour que nous ne puissions voir les horreurs actuelles contre lesquelles on serait susceptibles de tenter quelque chose.
    Une partie des crimes actuels sont plus "soft" mais néanmoins réels et les combats à mener ne manquent pas. Exemple ici où mine de rien des millions de vie sont en jeu !

    22
    Vendredi 21 Février 2014 à 15:51

    @ Sparfell 21

    Ben oui, mais non justement.

    Hier soir, sur le blog privé de Paul Jorion, j'ai suggéré qu'on parle de l'Ukraine. De la situation actuelle de l'Ukraine. En disant bien que moi je ne "savais" pas.

    Mais pour illustrer mon propos, j'ai mis cette vidéo justement, en concluant que la phrase finale, que j'ai ici traduite par "Tu es présente", pouvait se traduire aussi bien par "Tu es debout" et en ajoutant : "on dirait qu'il y en a qui voudraient qu'elle se couche".

    Résultat : Paul Jorion a mis cette vidéo sur le blog public !
    Comme un contrepoint quoi.

    On peut parler de l'actuel, en se référant au passé.

     

    23
    Vendredi 21 Février 2014 à 16:53

    Oui mais il se passe tellement de choses devant qu'à chaque fois que tu regardes derrière, tu loupes des trucs. Ce qui ne signifie nullement qu'il faut ignorer le passé, mais si nous n'y prenons garde, l'avenir proche pourrait être bien sombre aussi !

    24
    Vendredi 21 Février 2014 à 20:10
    pyrausta1

    Sparfell, je suis d'accord avec toi que parfois on nous accable de trop de passé. Et je me demande aussi à quoi ça sert puisque le passé ne nous donne pas de leçons de maniere à ce que notre présent ou notre futur proche ne soit pas aussi sombre qu'auparavant. 

    25
    Vendredi 21 Février 2014 à 20:39

    Entièrement d'accord avec toi Pyrausta, l'Histoire n'étant qu'un éternel recommencement, on devrait pouvoir ne pas renouveler les erreurs... On devrait...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :