• Ce qui suit est un mail que je viens d’envoyer à plusieurs personnes de connaissance, donc certains le connaissent peut-être déjà.
    Puis je me suis dit : « plus on est de fous, plus on rit ». Alors…

    Pour info : la MGEN (prononcez : « m’gêne ») est la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale. C’est elle qui gère tout ce qui est Sécurité Sociale pour le corps enseignant, mais c’est aussi une mutuelle qui sert de Caisse Complémentaire et, ici, c’est de cet aspect qu’il s’agit.

    Pour info encore : il fut une époque, fort lointaine, où on pouvait téléphoner à l’agence locale (départementale) qui vous concernait. Foin de ces méthodes barbares et d’un autre âge, maintenant nous avons un seul numéro national à quatre chiffres (le 3676 si vous voulez tout savoir) et là : boîte vocale ! « Tapez 1, tapez, 2, etc. » S’agit d’être efficace quoi.

    J’avais intitulé ce courrier :

     

    Vive la MGEN !

     

    Pour des raisons de sottise de ladite MGEN, mes 3 premières cotisations de mutuelles dues depuis ma retraite (eh oui ! déjà un an) n'ont pas été prélevées.
    Concrètement : je les avais avertis de la chose deux mois à l'avance, mais un « conseiller » me répondit : « Ah non ! Ça ne marchera pas, il nous faudra votre certificat de pension. »
    J'attendis donc sagement ce certificat qui arriva fin Janvier 2013, je leur en envoyai copie immédiatement et j'appris ce jour-là d'un autre « conseiller » que ce n'était pas la peine d'avoir attendu : ils n'en avaient pas besoin.
    Bon, délais de mise en œuvre : les 3 premiers mois ne sont pas prélevés. Logique.
    Je leur dois donc sans conteste 276€ et un chouïa.
    Je demande à ce que ce soit échelonné, pas de problèmes, ils m'envoient les papiers à remplir que je leur retourne le 18 Avril 2013.

    Puis j'attends.

    J'attends.

    J'attendrais toujours si je n'avais pas, moi, téléphoné !
    Plusieurs fois.

    1ère fois : « Ah ben non on n'a rien reçu. » me dit le « conseiller ».
    2ème fois : « Ah oui ! Mais il y a eu une erreur de saisie informatique, ce n'était pas complet. Ne vous inquiétez pas, j'arrange ça, j'envoie une réclamation. » me dit le « conseiller ».

    J'attends derechef.

    3ème fois, à l'occasion d'autre chose, j'en profite pour m'enquérir : « Ah en effet c'est pas normal, je vais envoyer un rappel. » me dit le « conseiller ».

    Il y eut sur ce modèle, au moins deux autres fois, dont une :
    « Ah, désolé, mais on n'a pas accès aux ordinateurs parce qu'ils sont occupés à... » m'avoua le « conseiller » qui ajouta « J'envoie une réclamation. ».

    Enfin, je résume quoi...

    Et, aujourd'hui, 4 Février 2014, je reçois un courrier de la MGEN daté du 29 Janvier 2014 et m'annonçant :
    « Nous vous confirmons la mise en place d'un échelonnement de paiement etc.
    Vous trouverez au verso, l'échéancier détaillant les dates et les montants etc. »

    Ce n'était pas au verso (vierge), c'était sur une autre feuille, mais, à part l'aspect écolo, c'est là un détail.
    Sur cette autre feuille donc, il y avait en effet les dates et montants :
    05/07/2013 , 05/08/2013, ... ,05/11/2013 !!!!!

    J'ai quand même été faire mes courses et au retour j'ai appelé un « conseiller ».
    Il (cette fois c'était bien un 'il', les autres fois c'était tantôt un 'il', tantôt une 'elle'), il, donc, a eu du mal à comprendre mon problème.
    « Ben oui, c'est quoi votre demande ?... »
    Je reprends : « Comment peut-on m'envoyer en 2014 un avis d'échéances courant en 2013 ? »
    Il a fini par comprendre :
    « Ah oui ! En effet c'est idiot ! Attendez, ne vous inquiétez pas, je vais envoyer une réclamation. »

    Sachant que ce ne sera jamais que la 4 ou 5ème réclamation et qu'apparemment il aura fallu environ 8 mois pour que la première fasse effet,
    je me sens assez serein...



    Et patient.


    J'attends.

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique