• Jump in the river.

    par Sinead O'Connor.

    Oui; je sais, j'abuse, mais je vous avais prévenu. Et là j'aurai quand même tenu 6 jours avant de. Sauf qu'entre deux écoutes de Ligeti et de Jean Gilles, dans cette journée qui se termine, j'ai dû écouter 7 ou 8 fois I am stretched on your grave ! J'y peux rien, c'est physique...

    Le titre d'aujourd'hui n'a rien à voir avec les précédents, on n'est plus dans la ballade irlandaise ou la musique avec soubassement celtique, on est à la frontière (de quel côté ?) du « hard-rock ». C'est justement histoire de vous montrer l'étendue de la palette de la demoiselle !
    Je pense que ce sera le dernier. Enfin de cet album. Mais j'en ai pas mal d'autres, méfiez vous...

    Là encore, une chanson d'amour. Mais d'amour dingue, fou, passionné. Si je résume, l'argument c'est :
              « Tu me dirais de sauter dans la rivière, je le ferais probablement, parce que ça ne pourrait être qu'une bonne idée » !
    Je vous dis : dingue et passionné. Si vous n'avez pas connu, je vais jouer les Séguéla, vous avez raté votre vie !

    Enfin bon, écoutez plutôt :

     (YouTube)

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 16:40

    Pas connu quoi?? La chanson ou le côté dingue de l'amour? Pour moi, la chanson je l'écoute, mais le côté dingue de l'amour, si j'ai pu faire des choses complètement barges par amour, je n'ai pas eu la réciproque...Je préfère l'autre Sinead...C'est grave? 

    2
    Mercredi 14 Novembre 2012 à 16:57

    Je parlais de l'amour passion. (Même si non réciproque en plus !)

    Non, ce n'est pas grave (d'autant que ça correspond à tes goûts perso). Bon je viens de voir que tu as aussi regardé Famine. J'insiste : mon propos était de montrer l'étendue de la palette musicale et vocale de Sinead. D'où et ce titre (que moi j'aime bien) et l'autre : Famine.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :