• La crise, la vraie.

    Je dois vous prévenir tout de suite que ce texte est plus écrit sous le coup de l’émotion que grâce à un raisonnement ou à une réflexion sensée. Et pourtant, j’ai laissé du temps s’écouler. Donc, s’il y en a que ça gêne, qu’ils évitent.

    Voilà, cet après-midi, j’étais au LIDL pas très loin de chez moi pour y faire quelques courses. Eh oui, je ne dédaigne pas les discounts.

    Devant moi, à la caisse, il y avait une mère et sa fille (ou peut-être était-ce la grand-mère, ça ne change rien à la suite). Un caddie bourré jusqu’à la gueule ! tout le tapis roulant était encombré, je ne pouvais pas y mettre mes petites courses. Quand la caissière a commencé à faire passer les articles sur le décodeur de codes barres, la mère s’est soudain inquiétée : « J’espère que j’ai assez. J’ai quoi 70, 80 euros… ». La caissière a poursuivi, mais a tenu compte et, quand on est arrivé à 78,70 €, elle a prévenu.
    Sur le coup, la mère ne s’est pas inquiétée : 80 € je vous dis. Oui, mais il restait plein d’articles sur le tapis roulant. Là, elle a réalisé.
    Le choix c’était : on retire des articles, parce qu’à la suite il y avait des produits frais non remettables en rayon, ou…
    La fille a résolu le problème : elle allait payer la différence avec je ne sais quelle carte de crédit (elle en a eu pour 22 € et quelques, remarque : ce que valaient mes propres courses.).

    Mais la mère était en larmes !

    Elle avait espéré faire le plein pour sa fille, l’aider, lui subvenir. Pouvait pas.
    Sa fille a tenté de la consoler, en vain : « Voilà ce que c’est que d’être trop gourmande(s), ont-elles dit » (et c’était pas du luxe qu’elles s’étaient offertes).

    Y’avait pas que la mère qui était en larmes, moi itou. J’ai eu du mal à rentrer chez moi, même à coup de Kleenex.
    On était le 17 Octobre, à peine la mi-mois dépassée et déjà…

    Voilà, c’est ça la « crise ». Quand une mère ne peut pas aider suffisamment sa fille parce qu’elle-même ne gagne pas assez. Alors qu’elle s’en faisait une joie.

    Le reste est bavardage.

     


  • Commentaires

    1
    Mark Daya
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 21:06

          J'ai peur que le pire soit à venir.  Quand je suis allé en Géorgie pendant l'été 2011, j'ai vu presque autant de 4-4 mercedes que de mendiants, de malades et de  prostituées ( de braves filles trés propres et pas vulgaires du tout, genre dernier soutien de la famille ).  Les 4-4 chargeaient les filles le soir et les ramenaient le matin pas loin de mon hotel. C'est à pleurer en effet.

    Le libéralisme était en marche, il parait que ça va améliorer la situation (pour qui ?)

     

     

    2
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 14:11

    Bin alors, mon grand ? Tu nous fais de la démagogie ?

    3
    BORD DE MER
    Samedi 19 Octobre 2013 à 10:20

    ne restez pas dans la tristesse,nous sommes le 20  ,avec un cady plein ,elle peut tenir jusqu'au 30  ,avez vous goûté les cerises en bocaux MARWIN ?        ,un conseil de connaisseur!!!Cette dame répartit probablement son petit pécule ,en enveloppe hebdomadaire !!

    4
    Samedi 19 Octobre 2013 à 10:49

    @ Bord de Mer

    En réalité, je pense en effet que cette dame a encore des sous pour finir son mois, j'en suis moins sûr pour sa fille.
    Elle avait l'air bien jeune, style fin d'études courtes (BEP, BTS ?), peut-être en stage sous-rémunéré, peut-être en recherche d'emploi, je ne sais.

    J'ai aussi pensé à Marie.

    Reste que la Maman avait prévu d'aider sa fille et qu'elle n'a pas pu aller au bout de son geste.
    Quelle abominable perte de dignité et en public et devant sa fille !

     

    5
    BORD DE MER
    Samedi 19 Octobre 2013 à 11:34

    OUI,  j'avais lu  "MARIE "  tristesse et espérance et de là  était parti   ,cette question :comment peut vivre moralement un médecin ,qui soigne un enfant ,en le sachant perdu  ?????QUESTION ,posée à l'homme de l'art ,sa réponse ;nous sommes formés ,pour faire abstraction de nos sentiment ,face à ce genre de problème.!     Bon ,c'est le W E ,restons dans le positif !!! si possible.La maman de cette jeune fille,aura d'autres occasions ,de prouver ses sentiments à sa fille ,ce n'était qu'un tout petit moment de la vie quotidienne !Rangez vos kleenex et préparez le PORTO  ,c'est presque l'heure .

    6
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 15:42

    Oui, ces choses là on essaie la plupart du temps de ne pas y penser, mais quand nous met la situation sous le nez, ça nous fait quelque chose.

    Bon, pour ce que tu décris, on peut toujours essayer de se rassurer en disant par exemple qu'elle n'avait pas assez de sous dans son porte-monnaie, mais qu'elles se sont arrangées à la maison, après.

    Hum !

    7
    Jeudi 24 Octobre 2013 à 18:01

    Il y a longtemps qu'on dit qu'on est dans la crise mais cette fois je pense que c'est vrai!

    Note que on n'a plus grand chose pour 80 Euros

    Tu as raison pour la basilique ... je t'ai répondu

    Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :